Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 07:47
En son temps, s'ébrouaient tendrement dans les hautes herbes de nos jeux de mots touffus des dictons, impossibles il va de soi, dont la déstructuration flattait nos zygomatiques heureux de se tendre et se détendre au gré du vent talentueux dont vous fîtes preuve. J'en veux pour preuve ces quelques exemples :

"l'envers épatait de bonnes intentions" (de Christophe Fétat)

"A tout saigneur, tout horreur" (de Gold)

"Le mieux est l'ennemi du rien"

"Rien ne sert de mourir, il faut partir à point"

"Il n'est pire lourd que celui ne veut pas entendre" (c'est trois derniers étant du prolixe Tristan)

La vitesse à laquelle ces expressions d'un nouveau genre étaient envoyés en commentaire était tout bonnement hallucinantes. Je postais de précédentes propositions et en deux coups de cuiller à pot, dans une fulgurance d'humour et de talent, les déconnades expressives s'empilaient en une tour de gaité avec rires et sourires à tous les étages.

L'humour y gagnait ce que la pédagogie y perdait car autant l'impossible dictionnaire (non néologique) essaye d'allier la vraie définition à de petites bêtises, histoire de faire d'une pierre deux coups, autant l'impossible dicton s'appropriait des expressions, dictons et maximes sans en expliquer la signification ou l'origine.

Pour réparer cet "oubli", j'aimerai, aujourd'hui, vous faire découvrir un site plutôt exceptionnel qui a réussi à allier découverte, connaissance et humour en expliquant l'origine des expressions : www.expressio.fr.

Prenons au hasard une expression qui vient d'être utiliser, "En deux coups de cuiller à pot", et découvrons ce que nous en dit le site :

"Cette expression semble apparaître juste avant la guerre de 14-18.

La cuiller à pot n'est jamais qu'une grosse louche qui, en raison de sa taille, permet de vider rapidement un récipient ou de servir vite fait de grandes louchées de nourriture.

C'est de là que viendrait la notion de rapidité associée à notre locution qui serait née dans le milieu militaire ou carcéral (le service rapide du rata des bidasses ou des prisonniers).

L'absence de difficulté sous-entend parfois l'intervention d'un facteur chance, qu'on retrouve aussi dans "avoir du pot".

Une autre origine quelquefois proposée viendrait de la marine à voile, la cuiller à pot étant un sabre d'abordage muni d'une coquille en forme de cuiller destinée à protéger la main.

Ce sabre, comme toute arme du même type, permettait de régler très facilement un problème en en assénant un ou deux coups en travers de la tête de l'importun.

Cette origine est toutefois passée sous silence par Alain Rey et rejetée par Claude Duneton.

Enfin, une troisième hypothèse existe, aussi historique que douteuse, même si elle plus savoureuse.

Elle nous viendrait d'Antoine de Bourbon, roi de Navarre, dont le château se situait à Pau. Alors qu'il était retenu loin de la reine Jeanne d'Albret, celle-ci donna naissance à un beau bébé qui allait devenir le futur Henri IV.

Prévenu de l'heureux événement, le roi annonça la bonne nouvelle à ses courtisans en disant : Messieurs, la reine nous a donné un petit prince en deux coup de cul hier à Pau."

Succulent, non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Almaterra - dans L'impossible dicton
commenter cet article

commentaires

lu7 14/06/2009 12:16

Qui trop embrasse Mallet-Joris

Almaterra 14/06/2009 17:45


Joli !


lu7 14/06/2009 12:15

tant va la cruche... allo? qui est à l'appareil?

Almaterra 14/06/2009 17:45


Qui dit "allo", paiera. Qui dit "Allah", perd haut. ;-)


expressio 27/04/2008 21:20

@Almaterra.

Désolé, mais je ne comprends pas votre réponse à mon commentaire.
Critiquer est parfaitement autorisé, heureusement, et même bénéfique lorsque c'est constructif !
Mais répondre aux critiques l'est aussi. Et je n'ai pas du tout, à mon sens en tous cas, lancé une polémique quelconque : j'ai simplement répondu très poliment à Carabin pour donner mon avis sur le pourquoi de son 'éjection' d'expressio et à selec pour tenter de lui faire comprendre que l'humour qu'il ne voit pas n'est probablement dû qu'au fait qu'il n'a pas le même que le mien ou les participants au site -ce qui est un simple constat, pas une critique- et que les doutes qui l'habite sont parfaitement légitimes mais que ni lui ni personne ne peut prétendre détenir la vérité en ce qui concerne l'origine de certaines expressions et que les versions que je propose l'ont été par des lexicographes qui ont procédé à de longues recherches ; et elles sont souvent étayées par des références précises.

Je pense donc que votre réponse est simplement dû à une mauvaise compréhension de ce que j'ai dit ou que je me suis très mal exprimé.

Almaterra 28/04/2008 13:17


Dès fois, moi non plus je ne comprends pas ce que j'écris. Ma foi, ce n'est pas bien grave ! ;-)


Carab 1 27/04/2008 13:21

Bonjour God (expressio) (com 3), je ne veux pas polémiquer ici, ça risque de gaver Almat (et les autres) mais tu me confirmes que chez toi il faut "recadrer ses commentaires" pour être en phase avec la majorité de tes expressionautes. Ici chez Almat c'est exactement l'inverse: liberté de ton, tolérance absolue du chef, toutes formes d'humour autorisées et il arrive même qu'on se cultive !
Bon we

christophe fétat 27/04/2008 13:16

POur que notre langue reste vivante il faut continuer à utiliser des expressions anciennes mais également accepter de les voir détournées, utilisées dans des contextes inhabituels ou improbables et surtout que de nouvelles expressions soient forgées de toutes pièces par les individus.
Les plus parlantes seront de toutes façons vite popualires tandis que celles qui ne touchent pas les gens ne survivront pas longtemps.

Même un agrume s'exprime !

Almaterra 27/04/2008 17:34


Bien dit !