Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 04:31
Il est des gens magnifiques qu'on ne remerciera jamais assez d'exister. Jean-Jacques Perrey fait parti de ceux-là. Le nom ne vous dit sans doute pas grand chose, pourtant je suis prêt à parier que vous avez déjà entendu une de ses musiques. Parce que, oui, Jean-Jacques Perrey est musicien. Pas n'importe quel musicien. Un des premiers à avoir cru dans le potentiel de la musique électronique. Et c'était dans les années 50/60 ! Ca a commencé par un drôle d'instrument : l'Ondioline, une espèce d'orgue électronique à base de tubes à vide. Il se fera connaître à l'époque en accompagnant des chanteurs comme Charles Trenet, Django Reinhart ou Édith Piaf, excusez du peu !

Puis ça sera les états-Unis avec une carrière qui atteindra son apogée dans les années 60/70. Moi qui du haut de mes connaissances rock, avais toujours cru que les précurseurs de la musique électronique étaient les allemands tristes de Karftwerk, je fus pour le moins étonné et ravi de découvrir plus tard l'oeuvre de ce français. C'est ma passion pour les parcs d'attractions qui en est à l'origine. Figurez-vous que c'est lui l'auteur de la célèbre musique de la parade électrique (Baroque Hoedown) qui a fait les beaux jours des parcs Disney dans le monde et de Disneyland Paris il y a quelques années maintenant.

Ce que j'aime dans la musique de Jean-Jacques Perrey, c'est la joie qu'elle dégage, son insouciance, sa vitalité, en un mot son humour. Pas de mots, que des notes et de l'humour. Eh oui, c'est possible !

Aujourd'hui, le monsieur du haut de ses 80 ans est plus jeune que jamais. Il participe encore activement à quelques albums (les derniers en date "The happy electropop music machine" en collaboration avec Dana Countryman en 2006 et "Moog Acid" en collaboration avec Luke Vibert en 2007) et est revendiqué par toute la nouvelle scène musicale électronique mondiale.

Pas facile de parler de musique sans en écouter un peu. Vous trouverez donc ci-dessous 3 vidéos qui vous permettront d'égayer votre journée avec dans l'ordre, Eva, la musique de la Main Street Electrical Parade jouée en concert et le plus récent Funky little Spacegirl.






Partager cet article

Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article

commentaires

bunny le chti 01/06/2009 15:51

salut
original la musique
bonne semaine

Almaterra 06/06/2009 16:50


Merci de ton passage !


Curieux..Curieuse..c'est...ICI 01/06/2009 10:05

Bon lundi de pentecôte...
Lorent et ses 2900 trésors





les Taille-crayons

Almaterra 06/06/2009 16:48


Réponse en retard mais merci !