Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 04:43

papillon.pngLe papillon est un poète. S'il est gai comme un pinson, c'est juste pour la rime. En fait, le papillon est maussade. Quand le papillon a le bourdon, il change de partenaire sur mitic.com ce qui lui réussi souvent, sauf quand il le troque pour le cafard.

Le papillon est très tatillon sur son orthographe sans laquelle il ne pourrait voler de fleur en fleur. Et ceci, dès son plus jeune âge, même si la chenille ne parvient pas encore à profiter de sa graphie pour s'élever. Frustrée, elle reconnaît la stupidité de son état. La nature étant bien faite, c'est cet air cocon qui lui permet de connaître de plus près les cieux.

En toute circonstance, le papillon femelle, paré de ses couleurs chatoyantes et envoutantes, est élégant, sans faute de goût, encore moins d'orthographe, on ne le répétera jamais assez. Il n'en est pas de même pour le mâle qui a la fâcheuse habitude de se prendre pour une cravate rabougrie, disgracieuse, et badigeonnée de jaune d'œuf. Parfois, la femelle excédée par tant d'intempérance se laisse aller à le traiter de tête de nœud.

Le papillon n'aime pas butiner la choucroute, aliment qui lui procure une digestion difficile et un envol disgracieux. Il préférera le suc de certaines fleurs au vol-au-vent.

Comme l'éléphant, le papillon possède une trompe. Ce qui rend très difficile la différenciation entre les deux espèces. D'autant plus que les oreilles de l'un ressemble énormément aux ailes de l'autre. Seul, l'état de la fleur après butinage pourra aider l'observateur le plus fin à les reconnaître.

La papillon est très ponctuel, une qualité fort utile quand, pour gagner sa vie en dehors des périodes de fleuraison, il se fait moyen de transport en se transformant à nouveau en chenille pour accueillir un plus grand nombre de passager. Comme le disait Basile, poète en bande :

"En voiture les voyageurs
La chenille part toujours à l'heure
Accroche tes mains à ma taille
Pour pas que la chenille déraille
Tout ira bien et si tu veux
Prie la chenille et le bon Dieu"

Partager cet article

Repost 0
Published by Almaterra - dans Au pays d'Almalandia
commenter cet article

commentaires