Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 03:25


A commander en ligne : www.libre-et-ris-editions.com avec possibilité de dédicace.
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 03:28
Ça faisait quelques jours qu'il était parti. Mais comme il venait de l'île de la réunion, je me disais qu'il fallait que je prenne mon mal en patience. Et puis un matin, petite enveloppe molletonnée. j'ouvre, le mini-dico me tombe dans les mains. Ça y est, je l'ai, le premier livre édité auquel je participe n'est plus juste un échange de mail, un bon à tirer, une information de sortie, une disponibilité dans certaines librairies. Je le touche avec délicatesse, je le tourne, je le retourne. Je n'ose pas encore le feuilleter. Je regarde à l'intérieur de l'enveloppe. Rien d'autre, vide, pas même un petit mot. J'avais déjà remarqué un souci de l'économie du mot dans les mails dont la raison était, je cite mon interlocuteur, "un working-burnout qui me pousse à laconir" mais pour la version postale un stade était passé, sans doute dans un souci d'écologie tout à fait louable et d'autant plus accentué par l'actualité danoise. En même temps, je préfère ça qu'un petit mot m'indiquant que ce n'est plus les verbes qui manquent mais le dico.

Je me retourne donc vers l'objet. Et j'ose enfin l'ouvrir. Il est tout mignon. il me rappelle ces mini-dictionnaire français-anglais qui faisait fureur lors de mon entrée en sixième. je me rends compte en vous livrant cette petite référence qu'il vous est maintenant tout à fait possible de deviner mon âge. Pas grave, la précision y gagnera ce que la coquetterie y perdra. Je compulse l'objet au hasard, puis je décide de scruter chaque page à la recherche de verbes familiers, ceux qui ont été choisis parmi mes propositions pour être couchés sur papier, pour être édités. Et la bonne surprise, c'est qu'en place des 4 pour lesquels j'avais donné mon aval, le "Dictionnaire des verbes qui manquent" s'honore de 6 verbes inventés par mes soins. C'est pas beau ça ?

Bon moi, j'ai le mien. Il est maintenant grand temps de commander votre exemplaire : www.livranoo.com
Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 03:51
Amis facebookiens, toi qui t'es inscrit à des groupes tels que "Je mange du Nutella par les narines et j'aime ça", "je suis contre la guerre parce que ça fait mal aux oreilles" ou encore "Pour qu'on arrête de demander à Madame de Fontenay d'enlever son chapeau à chaque interview ce qui a pour funeste effet d'augmenter la fréquence des cauchemars sur les téléspectateurs sensibles", je pense que j'ai de quoi te faire continuer sur ta lancée avec :

- Le dico des gros mots caches dans les mots (1218 fans)
- Dictionnaire des verbes qui manquent (419 fans)
- L'impossible dictionnaire (20 fans)

Oui, je sais, j'ai vu ! l'impossible dictionnaire fait minable par rapport à ses petits copains. Oui mais au lieu de vous moquer, si vous deveniez fans tous autant que vous êtes, ben ça me ferait plaisir, quoi ! Et si on disait que c'était mon cadeau de Noël ?
Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 04:15
http://www.paris-sorbonne.fr/portail/IMG/jpg/Francois_Corbier-2007.jpg

Vous l'avez sans doute remarqué, depuis le début de la semaine, je m'évertue à vous donnez des idées de cadeaux pour Noël. Les dicos rigolos, c'est bien, mais la chanson de qualité qui ne se prend pas au sérieux, c'est pas mal non plus. Je vous propose, une fois n'est pas coutume, une interview inédite, celle de mon copain François Corbier, l'occasion pour moi de vous suggérer d'offrir à toute votre famille tonton André compris, à vos amis, à votre percepteur et à votre boucher-volailler-tripier l'excellent dernier CD du Monsieur à commander sur www.francoiscorbier.com.

Comme j'aime bien conceptualiser les choses, c'est à une interview "à la Prévert" que je vous convie, chaque question étant inspirée des chansons du dernier CD de François dans l'ordre d'écoute des titres. Juste, je préviens que certaines questions et réponses ne peuvent être tout à fait compréhensibles et soupçonnées de pertinence qu'en ayant écouté l'album.


1 - "Nucléaire"

As-tu, à l'instar du curé de ta chanson, une centrale sous ta barbe pour faire autant de concerts ?

"J'ai mieux que ça, des restes du réveillon de l'année passée qui attirent les moineaux et font sauter les poissons chats dans mes poils."


 
2 - " Les Chevaux de Marly"
Es-tu à cheval sur l'orthographe ? (Je te pose la question parce que sur la page "Discographie" de ton site qui permet aux visiteurs d'écouter quelques extraits de ton album, il est écrit " Les Cheveaux de Marly")

"A cheval non, mais je fais attention. Il n'empêche que j'en laisse toujours passer...  Normal, cette chanson est le croisement entre le Che et un veau ! Tout s'explique...
"

 
3 - " Le Corbeau et le Lapin"
Penses-tu que les fables de La fontaine peuvent aujourd'hui encore avoir leur utilité ?

"Oui. La culture ne doit pas être réservée à quelques intellectuels, mais à tous. Sa diffusion ne peut qu'enrichir l'esprit de celui qui s'y frotte."

 
4 - "L'Oiseau Bleu"
Dans ta chanson, l'oiseau bleu supporte difficilement le sombre quotidien de la Princesse. Te sens-tu plus proche de la Princesse ou de l'oiseau bleu ?

"J'aimerai bien être cet oiseau bleu consolateur et sans doute capable de corriger le tir lorsque la balle s'égare, mais je crains malheureusement d'être plus princesse, entends par là, à côté de mes pompes... hélas !"

 
5 - "Jean-Jean"
Qui est Jean-Jean ?

"Un enfant que je ne connais pas, mais qui doit bien exister quelque part au grand désespoir de sa maman. Cette chanson a été écrite à la suite d'une émission de radio qui traitait de ce sujet. J'ai digéré l'info et puis un jour la chanson est sortie. Toute seule et sans effort."

 
6 - "Les Chanteurs de l'Ossuaire"
Quel serait le couplet que tu aimerais qu'on ajoute sur toi le jour, le plus tard possible il va sans dire, où tu rejoindra tes collègues de l'ossuaire ?

"Le dernier couplet de cette chanson c'est déjà moi, mais si quelque chose doit me décrire, je crois être un type qui rate avec une certaine élégance pratiquement tout ce qu'il tente..."

 
7 - "La louve"
Si on devait t'associer à l'une de ses expressions suivantes, laquelle choisirais-tu et pourquoi :
- Être connu comme le loup blanc ?
- Hurler avec les loups ?
- Quand on parle du loup, on en voit la queue ?
- Marcher a pas de loup ?
- Mener une vie de loup ?

"J'aime bien être connu comme le loup blanc. Sauf qu'on ne voit jamais de loup blanc... nulle part ! C'est donc prétendre connaître l'inconnu... En fait je préfère : connu comme le houx blond... plus rigolo."

 
8 - "Brune"
Que fais-tu avec ta carte d'électeur ?

"Je la sors dans la mairie de mon village et je vote. Puis je la range dans mon portefeuille en attendant qu'on me sollicite à nouveau. Je sais son efficacité limité, mais je ne me priverai de ses services pour rien au monde, quitte à faire la gueule ensuite !"

 
9 - "1, 2, 3..."
Quelles seraient, selon toi, les trois meilleures raisons d'acheter ton CD ?

"Beau, intelligent, pas cher."

 
10 - "Pour Dieu, pour Dieu"
Dans ce titre, tu as mis une majuscule à Dieu. Penses-tu qu'il le mérite ?

"Non, mais c'est la tradition. On écrit Dieu, mais dans les religions polythéiste on se doit d'écrire les dieux... Comme quoi. Cela dit, on met aussi une majuscule à Coca Cola et là c'est franchement abuser."

 
11 - "Minuit vingt"
Peux-tu me dire où on trouve ce que tu as pris pour écrire cette chanson ?

"En fait cette chanson c'est trois petites chansons que je chantais à l'Ecluse (cabaret parisien disparu ou chantait Barbara, Yves Dutheil, Serge Lama, Henri Gougaud, etc...) Un jour je me suis rendu compte que je pouvais mettre bout à bout les couplets absurdes de ces chansons pour en faire une longue... pas plus intelligente, mais parfaitement surréaliste. Je l'ai fait, mais je ne l'ai jamais chantée sur scène. C'est typiquement une chanson d'album. Je l'aime beaucoup."

 
12 - "Bilan début du siècle 21"
Pourrais-tu suivre Johnny, ton amour ?

"Nous avons Johnny Hallyday en France. Aux USA ils ont Johnny alité ! On a ce qu'on peut, mais je suis quasi persuadé que son coma restera comme le meilleur moment de conscience de sa carrière. Je plaisante !"

 
13 - "Bahamas"
Et à part ça, Monsieur le Marquis, est-ce que tout va très bien ?

"Oui, je te remercie les écuries ont été épargnées. Cette chanson est construite comme toutes les chansons catastrophes. On part de rien pour arriver au pire. J'aime ce principe. Je l'avais déjà utilisé dans une autre chanson dans laquelle à cause de l'odeur de mes chaussures, un avion tombe sur une centrale atomique... On est dans le délire absolu."


 
14 - "Chocolat"

Préfères-tu les maires, les flics ou les prélats ?

"J'aime bien tout le monde. Il y a de braves gens partout. Et forcément quelques salauds aussi. Il me semble que ceux qui dirigent nos consciences, ont plus de responsabilités que les autres et qu'ils ont moins le droit que les autres de nous abuser alors forcément quand ils le font je ne me prive pas de les pincer un peu..."

 
15 - "Presque parfait"
Qui, à part toi, mériterait d'être qualifié du titre de ton CD ?

"Je crains hélas que la perfection ne soit pas de ce monde, mais aussi qu'il n'y ait pas d'autre monde, alors je ne sais pas ce qui pourrait bien être parfait... Sans doute que certaines personnes s'emploient à faire au mieux. J'en suis même persuadé. Mais je ne les connais pas. Et je ne le vois pas. En tout cas ce n'est sûrement pas en déboulant avec une guitare qu'on risque de frôler la perfection. Le type qui s'imagine qu'il va changer le monde avec sa gratte risque de tomber de haut. On est au music hall ! Rien de plus."

 
Comme l'album a une chanson supplémentaire, je me permettrais une seizième question :
Peut-on avoir une idée des sujets qui seront traités dans tes prochaines compositions ?

"Je ne sais pas encore, mais j'ai déjà plein de chansons en stock. Il se pourrait donc que mon choix se fassent dans ces chansons de tiroirs mais je continue néanmoins d'écrire, alors te dire si je parlerai plus d'un tsunami qui traverse Paris ou de mon regret de ne pas pouvoir plus aisément fainéanter, voire une chanson dans laquelle je m'adresse au Père Noël puisque le Bon Dieu ne répond jamais... J'ai aussi écrit une suite à la chanson Les Epinards, dans laquelle Thérèse l'héroïne du premier épisode sort de la clinique avec son gamin qui l'inquiète... Franchement je ne sais pas de quoi sera fait le prochain album. La seule chose qui me semble certaine c'est que ce prochain album devra attendre encore un peu avant d'éclore."

Un grand merci à François Corbier d'avoir respectivement répondu présent et avec finesse à cette série de questions.
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 04:46
gmc def1

A commander en ligne : www.libre-et-ris-editions.com avec possibilité de dédicace.
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 04:39

Regardez cet article, vous ne lisez que mes mots... Achète le "Dictionnaire des verbes qui manquent", je le veux...

Bon, voilà, vous venez d'assister à la première tentative d'hypnose par blog interposé. Alors, ça a marché ? Vous l'avez acheté votre exemplaire à 5 euros chez www.livranoo.com ?
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 04:46
Non mais il faudra vous le dire combien de fois ? Si votre sapin a les boules, offrez lui, pour le détendre, "le Dico des gros mots cachés dans les mots" ! Ah mais !!

dico_gros_mots.jpg

gmc verso

A commander en ligne : www.libre-et-ris-editions.com avec possibilité de dédicace.
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 04:57
ddvqm-2

Le 29 mars dernier, je vous faisais part de ma participation sporadique - 80 définitions quand même - à un site qui avait eu la bonne idée, quelques semaines plus tôt, de se lancer dans une grande opération de néologisation des verbes. Un dictionnaire, des mots et des définitions à inventer et vous croyez que j'allais résister ? c'est bien mal me connaître.

Environ un mois plus tard, l'un des responsables du site m'envoyait un mail pour me demander si j'étais d'accord pour que quelques unes de mes contributions trouvent leur place dans les pages d'un livre au titre éponyme à celui du site, "le Dictionnaire des verbes qui manquent". Ce n'était pas la première fois que la proposition m'était faite mais, pour diverses raisons, mes petites bêtises n'avaient jamais réussi à dépasser la barrière de l'écran. J'accepte, bien évidement.

Le temps passe et fin octobre un nouveau mail me remet en mémoire l'idée qui finalement verra bien le jour avant la fin de l'année. En pièce jointe, les pages qui recueilleront mes verbes me font de l'œil. Je dois les vérifier et les valider. En attendant qu'Acrobat Reader s'ouvre je me demande lesquelles de mes contributions auront l'honneur du papier et, surtout, combien seront-elles ? Je m'amuse à un calcul rapide. 80 propositions. Bon. Je divise par 2 pour me dégonfler le melon. 40. Ils sont bien mes verbes. Allez, disons une douzaine et je compte serré. Petite chose naïve et prétentieuse ! Le nombre de pages s'affiche sur le côté gauche du logiciel : 4. Une définition par page, l'objet est petit comme vous avez pu le voir sur la photo et donc une définition par page, 4 verbes. Avant même de vérifier la sélection, je m'effondre dans mon siège. Je devrais être fier, je suis déçu. Plutôt que de sourire béatement devant un fichier PDF avec des vrais morceaux d'impossible dictionnaire dedans, je me dis que ma production se compose de 95% de déchet. On a de ces réactions, parfois !

Bon, finalement, je les lis ces définitions. C'est marrant mais s'il m'avait été imposé d'en choisir 4, ce n'est pas forcément ces verbes là que j'aurai choisi. Et puis, le français, fusse-t-il réinventé, occulte les mathématiques et un petit sourire déforme harmonieusement ma moue déconfite quelques secondes plus tôt.

Tout cela me semble pas mal, je corrige deux ou trois petits trucs et je demande par retour de mail que chacun de mes verbes - le livre étant collectif chaque définition est suivi du nom du contributeur associé - soit signé non pas de mon pseudonyme comme sur le site des verbes qui manquent, Almaterra, mais de l'intitulé "L'impossible dictionnaire". Requête refusée pour je ne sais plus quelle raison. Dommage. Pas grave mais dommage !

Et voilà, il est aujourd'hui disponible. 256 verbes dont 4 des miens. Cette fois, je ne m'amuse plus à pourcentager mon concours. Je positive et je souris intérieurement. Je n'ai pas encore reçu mes exemplaires, juste une question de jours, ils viennent de l'île de la Réunion. Je n'ai pas encore eu le plaisir de faire glisser mes doigts sur un livre, le premier, qui doit un peu à mon envie de triturer les mots.

Vous pouvez - vous devez !! - acheter le "Dictionnaire des verbes qui manquent" en ligne - doit-on même employer le verbe "acheter", quand l'oeuvre ne coûte que 5 euros ? Faudrait inventer un verbe pour ça : www.livranoo.com
Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 04:08
« Moi, Edmond Prochin, je conchy la culture « métro – bulot – dodo » : tous dans les mêmes moules jusqu’à ce qu’on clams… Déjà que la vie est palourde ! On ne vous servira rien comme sur un plateau, alors sortez de votre coquille ! Ah, ça vous fait marée ? Mais allons-y goémon ! Allez, avant qu’au couteau je ne vous étrille, je retourne à mon rôle de bon praire de famille : je vais lire « Petit Oursin embrun » à mon fils et offrir un bouquet à marennes (qui araignée sur mon cœur). J’ai du taper trop de coques ! Je savais bien que viendrait mon tourteau ou tard... »

Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 04:04
- ONAINISME : Pratique de l'auto-érotisme même avec un tout petit sexe.

- NÉ-NU-PHARE : Depuis sa plus tendre enfance, cet exhibitionniste des plages bretonnes a, grâce à sa  luciole en chaleur, sauver de nombreux navires du naufrage, bien plus que n'importe quelles bites d'amarrage paimpolaises.

- LU-BRIQUE : Se dit d'un pavé de la littérature érotique.
Repost 0