Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 04:32
J'ai tellement aimé cet article trouvé sur le site www.fluctuat.net que j'ai décidé, une fois n'est pas coutume de le copier dans sa quasi-intégralité. Oui, je sais, j'ai honte !

Voici venir période idéale pour s'attaquer à tous ces livres qui sommeillent dans la bibliothèque depuis de longs mois, que l'on a acheté sur un coup de tête et qu'on a laissé dormant sur un coup de flemme. Le souffle des vacances est sur le point d'expulser la poussière recouvrant tranches et couvertures. On va avoir le temps et bronzer idiot n'est pas votre credo. Pourtant, se coller à un bouquin sur la plage, ça devient vite très compliqué.

Problème n°1 : le soleil. Aujourd'hui, c'est un jour pair. Et les jours pairs, on bronze sur le dos. Avec ou sans lunettes, on n'y voit pas grand-chose. On positionne savamment le bouquin dans l'axe précis soleil / yeux, mais résultat, on attrape vite mal au bras. Et au bout de deux pages et demi, on regrette d'avoir laissé son mp3 à la maison.

Problème n°2 : les grains. Aujourd'hui, c'est un jour impair. Et les jours impairs, on bronze sur le ventre. Un coup de vent, un enfant qui passe en courant, et ça y est, quelques sales grains de sable se sont coincés entre les pages - avec un peu de chance, elles seront même froissées. Le livre crisse, c'est agaçant.

Problème n°3 : les gouttes. Dix minutes plus tard, le même enfant revient de la baignade, et glisse au passage sur le coin de notre serviette. Et ploc, en plein sur la page 24. Le livre est gondolé, c'est moche.

Problème n°4 : le bruit. Après s'être ainsi dépensé, l'adorable a faim, bien sûr, et il le fait comprendre à haute voix. Depuis cinq minutes, on fronce les sourcils sur le même paragraphe. Déjà que Maupassant, il faut prendre son élan pour le traverser, mais avec ces hurlements... Donnez-lui un B.N, un croûton de pain, quelque chose !

Problème n°5 : la tentation du sommeil. L'affamé a plié bagage, on est enfin passé au chapitre 3 du Horla, lorsque le regard divague, les paupières s'alourdissent... Non, il faut tenir au moins jusqu'à la fin de la page... Un instant plus tard, il est 19 heures.
Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:30
Sans que le peuple breton ne s'en aperçoive, le jeune couple royal vivait mal que la magie des premiers jours n'ait pas soudé le couple à vie et la séparation laissait amer l'un et désenchantée l'autre.
Repost 0
Published by Almaterra - dans Les Almateurismes
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 04:23
Oubliez les défilés, les feux d'artifice et les bals des pompiers. C'est aujourd'hui que sera proposé sur le blog le 100ème almateurisme, il sera sans doute ni meilleur ni moins bon que la moyenne des 99 précédents mais n'empêche que 100, ça se fête !

Pour l'occasion, c'est à la découverte d'une liste de bouteilles de champagne que je vous convie. Elles seront classées par ordre de contenance de la plus petite à la plus grande. Attention, cet article est à lire avec modération.

- Huitième : 0,094 l (1/8 bouteille)
- Quart : 0,20 l (1/4 bouteille)    
- Chopine : 0,25 l (1/3 bouteille)    
- Demie : 0,375 l (1/2 bouteille)    
- Médium : 0,60 l (4/5 bouteille)
- Champenoise : 0,75 l (1 bouteille)
- Magnum : 1,5 l (2 bouteilles)    
- Jéroboam : 3 l (4 bouteilles)    
- Réhoboam : 4,5 l (6 bouteilles)    
- Mathusalem : 6 l (8 bouteilles)    
- Salmanazar : 9 l (12 bouteilles)    
- Balthazar : 12 l (16 bouteilles)    
- Nabuchodonosor : 15 l (20 bouteilles)
- Salomon : 18 l (24 bouteilles)    
- Souverain : 26,25 l (35 bouteilles)
- Primat : 27 l (36 bouteilles)
- Melchizédec : 30 l (40 bouteilles)
- Adélaïde : 93 l (124 bouteilles)

Je ne sais pas si c'est un hommage à Dom Pérignon (1643-1715), moine bénédictin, procureur de l’abbaye d’Hautvillers près d’Epernay - qui a eut le mérite adélaïdien de comprendre le phénomène de fermentation, de le maîtriser par l’assemblage préalable de raisins, de le réguler par l’adjonction de sucre, et de perfectionner le bouchage de la bouteille de champagne (ce qui permettait au gaz carbonique de se dissoudre dans le vin au lieu de mousser) - mais les contenances supérieures au magnum sont presque toutes des références bibliques. Le secret est sans doute dans une bulle de pape. Et vive la religion éthylique !
Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:46
"J'ai failli devenir athée... mais ils n'ont pas assez de jours fériés."
Repost 0
Published by Almaterra - dans La phrase du jour
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 04:34
La dernière session du jeu de l'impossible dictorsion s'est achevé en 2007. Autant dire qu'il ne serait pas superflu d'en réexpliquer le principe pour ce grand retour : A partir d'un vrai dicton, d'un proverbe ou d'une phrase ou expression connu de tous, je vous propose un malaxage en règle en jouant d'"à peu-près", de double-sens, de référence, que sais-je encore, pour proposer un nouvel adage.

Si l'explication n'est pas claire, je vous convie à un petit tour dans la rubrique qui réunit les précédentes joutes.

Pour cette 12ème session, nous allons jouer avec une citation d'Alphonse Allais :

Partir, c'est mourir un peu.

A vos dictorsions !
Repost 0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 11:29
"Divorce : doux euphémisme qui désigne l'action de coincer les parties génitales d'un pauvre homme dans son porte-feuille."
Repost 0
Published by Almaterra - dans La phrase du jour
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 04:24
Aux confins de ce blog, un article, un jour, vous proposa de dictorsionner autour de la phrase titre. En voici le résultat :

C'est en bossant comme un chien qu'on devient beauceron.
C'est en récitant maints ave que ce département est devenu Aveyron.
Ce n'est pas en s'étalant que l'évêque d'Autun est devenu Talleyrand.


C'est en buvant qu'on devient complètement rond.
C'est en mattant qu'on attrape une érection.
C'est en s'appelant Jean qu'on évite de se prénommer Léon.
C'est en se torchant qu'on marche à reculons.
C'est en connaissant des gens qu'on jouit d'un piston.

Almaterra

C'est en poissant qu'on devient poisson.
C'est au Soudan que nous souderons.
C'est en aimant que nous aimerons.
C'est en enfant que nous en ferons.

Tristan

C'est en s'écartant que l'on devient bon gré mal gré homme des cartons.

Christophe Fétat


C'est en se mouillant qu'on fait du bon charbon.
C'est en souillant qu'on entend Cendrillon.
C'est en grillant qu'on se prend un P.V.
C'est en polissant que l'on devient polisson.

Galatée
Repost 0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 11:47
"Si le téflon a la propriété de ne coller a rien, comment le font-ils coller dans le fond de la poêle ?"
Repost 0
Published by Almaterra - dans La phrase du jour
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 04:41
Repost 0
Published by Almaterra - dans Y a photos
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 12:20
"Si dieu avait créé l’Homme avec de la toile émeri au creux des mains, il y aurait moins de branleurs."
Repost 0
Published by Almaterra - dans La phrase du jour
commenter cet article