Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Impossible Dictionnaire, c'est aussi...

Le site officiel
www.impossible-dictionnaire.com

La page Facebook
www.facebook.com/impossible.dictionnaire

  amateur(s) de bons mots se félicitent, comme vous, d'être tombé(s) sur ce blog. Au total, ça fait quand même   visiteurs de bon goût.

Recherche

Vous Avez Raté...

9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 05:11
La crise, elle était amorcée depuis les années 70, mais le passage du cap 2000 si longtemps rêvé semblait bien annoncer d'alarmants naufrages.

Le signe le plus inquiétant de cette débâcle des pays surdéveloppés pouvait bien être l'écroulement de l'industrie automobile, la manne routière qui avait enrichi tellement d'États.

Mais la bagnole, cette gnôle de l'homme moyen, ne trouvait plus d'acheteurs. L'argent était devenu trop difficile à gagner pour le mettre dans du superflu et ceux qui possédaient une vieille voiture n'avaient plus de quoi mettre du carburant dans leur moteur.

Panne sèche qui ruinait l'État, sans parler du manque à gagner, pour le ministère des Finances, de la vignette auto et des assurances obligatoires.

C'est en 2001 qu'on trouva comment combler ce trou-là : on imposa la vignette piéton pour tous ceux qui n'avaient pas de voiture et on les força à prendre une assurance transports en commun.


Conte extrait de "188 contes à régler" écrit en 1988 par Jacques Sternberg (Editions Denoël)
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 04:19
"Limité au nord par l'Aa et à l'est par l'Ob ou Obi, il ne connaît d'autres villes qu'Ath et Ur ; on ne s'y noie que dans le lac No, et on n'y prend les eaux qu'à Spa ; une population sybylline s'y dévergonde en travaux chimériques au moyens d'esses, de réas et de ros, qui sont, selon le dictionnaire, crochets, poulies, peignes de tisserands. Je laisse à penser quels produits peuvent sortir d'une si étrange économie. Ils ne se vendent qu'en leï, en sen et en réaux ! On avait eu le royaume des Huynhums, le Pays du Tendre, Israël, le Benelux et l'île volante de Laputa. Enfantillages... La création géographique la plus artificielle de l'homme est le Pays des Mots croisés."

Les Chroniques de la Montagne - 09 février 1954
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 04:33
Hier, je vous faisais découvrir le pain-groin (beurk !). Je continue la série "Une mie pour la vie" avec les paroles d'une chanson de Sttellla, le groupe belge de l'excellent Jean-Luc Fonck, " les tartines".

Bon, dit comme ça, ça donne moyen envie de continuer à lire. Je répondrais simplement que, premièrement, il serait vraiment dommage d'en perdre une miette et, deuxièmement, que si il vous prend de nous quitter ici je vous mets un pain !

En plus en dessous du texte de la chanson, y a des images qui bougent avec la chanson dedans. On n'arrête pas le progrès !

Les tartines

Ton ventre crie farine
Tu es morte de pain
Tu manges des tartines
Dans ta salle de pain
La mie porte conseil
Il faut casser la croûte
À la prochaine bretzel
On quitte l'autoroute

À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches
À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches

Dans ton appartement
De vingt miettes carrées
Tu répares des grille-pains
Et ta vie est toaster
Tu ranges les croissants
Dans l'ordre décroissant
C'est là ton dur labeur
De cereal killer

À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches
À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches

Le soir pour oublier
Tu sors en biscothèque
Tu passes tes soirées
Près du biscuit-jockey
Quand il a mis Bruel
Tu t'es mise a griller
Tu t'es cassé l'avoine
Et t'as perdu du blé

À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches
À force de beurrer des tartines chachacha
Tu vas t'attirer de gros sandwiches

Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 17:43
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 04:33
"L'actualité nous écrase d'écrits. Je recommanderai plus spécialement les dictionnaires. Les dictionnaires sont de bien belles choses. Ils contiennent tout. C'est l'univers en pièces détachées. Dieu lui-même, qu'est-ce, au fond, qu'un Larousse plus complet ?

Les dictionnaires, je l'ai déjà prouvé, sont le dernier refuge de l'aventure, du fantastique et de la poésie, le dernier avatar d'Alexandre Dumas. Les dictionnaires sont si belles et bonnes choses que, comme disait Saint Louis des prudhommes, rien qu'à prononcer le mot on en a plein la bouche. Résiste-t-on à de tels attraits ? Non. La preuve en est qu'à Angoulême, François C. et Guy L., à peine âgés de quinze ans, ont volé petit à petit, à M. Laurent Aucire, 130 000 francs pour s'acheter un dictionnaire ! (Un dictionnaire à épisodes, comme Fantômas !) Tous les journaux ont raconté la chose."

Les Chroniques de la Montagne - 22 décembre 1953
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 05:51
Leurs légendaires malentendus et leurs ressentiments n'avaient fait que s'amplifier, mais la panique gagna vraiment le monde des hommes quand ils apprirent que les femmes avaient la bombe atomique.

Conte extrait de "188 contes à régler" de Jacques Sternberg aux Editions Denoël
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 03:53
Le 05 février dernier ouvrait sur la toile un site cousin de l'impossible dictionnaire. Le "dictionnaire des verbes qui manquent" a pour objet de combler les carences du petit et du grand Robert en néologisant à l'infinitif avec un seul mot d'ordre : "Un seul verbe vous manque et la phrase s'allonge".

J'ai découvert ce site il y a quelques jours avec un plaisir immense, me sentant un peu moins seul sur le web, et, vous me connaissez, je me suis amusé à soumettre verbes et mises en situation (nouvel exercice pour moi puisque les définitions y sont, sauf exception, proscrites). En voici quelques uns dont certains n'ont pas été validés :

SE SUNGLASSER.
"Ébloui par tant de beauté, Nicolas se sunglassa en voyant pour la première fois celle qui allait devenir sa femme."

SE NEZTOYER
"A force de se neztoyer, il réussit l'exploit d'extraire une pépite hors norme."

SE MAQUILLYEUTER
"L'Alzheimer aidant, elle s'était maquillyeutée à moitié et chaque homme qu'elle croisait alors pensait qu'elle avait l'oeillade appuyée et la main leste."

EMPRIXONER
"La crise prouve, si il en est besoin, que nous sommes tous emprixonés surtout concernant les produits de première nécessité."

MEETIQUER
"Dans la vie réelle, elle avait régulièrement des tickets avec les hommes qui lui plaisaient et se demandait si elle allait répondre aux sirènes du web juste pour se faire meetiquer."

PRUDENCER
"C'était sa première sortie en boîte de nuit depuis son divorce et malgré l'appel de la piste de danse, son expérience rouillée depuis toutes ces années lui imposait de prudencer dans un premier temps."

N'hésitez pas à rendre une petite visite à ce dictionnaire d'un nouveau genre et à nouveauverbaliser, vous aussi :

http://dictionnairedesverbesquimanquent.kamboo.com
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 03:07
Suite à la déclaration scientifique de l’évêque d’Orléans, rappelant que : « le virus du sida est trop petit pour être arrêté par les mailles du préservatif » (c’est pas comme ça qu’il l’a dit mais ça voulait dire ça, et si vous voulez vérifier, voici la citation exacte, allez, respirez bien fort et lisez : "Vous le savez très bien, tous les scientifiques le savent : la taille du virus du sida est infiniment plus fine que celle d’un spermatozoïde"), je tiens à faire la déclaration suivante à laquelle vous voudrez bien accorder la plus vive attention.

" Toutes les études scientifiques l’ont amplement démontré et les chercheurs du monde entier l’ont admis : La mitre n’empêche pas la bêtise de circuler ! Il serait donc tout à fait naturel que l’État fasse imprimer sur les chapeaux des évêques comme sur la tiare papale, la mention : " Ne protège pas contre la connerie ".

Cette simple information de bon goût permettrait aux utilisateurs de prendre conscience qu’ils ne sont pas à l’abri de proférer des sottises crasses et permettrait aux personnes concernées d’être rassurées en passant à proximité des lieux de culte."

http://www.francoiscorbier.com
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 04:49
LES MAINS SUR LE VENTRE - MARIE GUERRAZ-PAT BOL

Ca fait un petit moment que je suis la carrière de Pat Bol, un petit gars du Nord avec un univers frais et coloré. Ce duo avec Marie Guerrz est l'occasion pour moi de vous faire découvrir l'homme et de son oeuvre, pouet-pouet mais pas gnan-gnan !

Il y a un peu plus d'un an, nous nous sommes échangé des jeux de mots au sujet de son copain, Coco, a qui on doit certainement le titre de son CD "Et peluches si affinités..."

Quelques exemples en photo :



"Si d'aventure" vous vous rendez sur son site, vous verrez que "Les deux font la paire" même si tout seul, Pat Bol n'est pas mal non plus. La preuve :

Pat Bol "Les abeilles"

Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 04:09
"Un monde de techniciens s'est emparé des toits de la Santé. Ils améliorent les voies d'évasion : ils repeignent les tabatières. Désormais, l'évasion se fera dans la gaité. La joie par l'évasion. C'est une mesure humaine. Mais on m'apprend qu'il s'agit du toit du directeur ! Ce serait donc lui qui songerait à s'évader. Comme on le comprend ! Toujours dans une prison !... Car on a sans doute remarqué que ce n'est jamais lui qui s'évade ? (C'est bien son tour.) Et quelle logique ! S'il passait la porte, tout le monde le reconnaîtrait ! Il passera donc par la toiture. Et pour qu'on ne puisse pas le remarquer, car la toiture est le chemin du prisonnier, il se costumera en détenu. Le scénario est impeccable. Nous tiendrons le lecteur au courant des développements d'un événement si magnifique."

Les Chroniques de la Montagne - 05 mai 1953
Repost 0
Published by Almaterra - dans Oh j'aime bien...
commenter cet article